L’Univers dans un café

La vie, voyez-vous, c’est de changer de café. Aragon

Ça vous est déjà arrivé de vous retrouver dans un café, à discuter, de tout et de rien, de l’air du temps et de philosophie, faisant et refaisant le monde, parlant de vos projets d’avenir, du passé.

Tout est dans tout, c’est tout ça et plus.

Le simple fait de reconnaître l’autre devant toi développe le respect.
En entendant l’autre, on développe l’écoute.
En appréciant l’autre on développe la bienveillance.
En profitant du café offert par l’autre on développe l’amour.
En ne sautant pas tout de suite au conclusion sur ce que l’autre dit et en ne se fâchant pas lorsque l’autre n’est pas d’accord, on développe la patience.
En essayant de voir les choses du point de vue de l’autre, on développe la compréhension.
Simplement en portant attention on développe la présence.
En étant curieux de ce que l’autre a à dire on développe l’intelligence.
En écoutant les histoires de l’autre et ce qu’il a eu à traverser, on développe l’empathie.
En donnant son temps à l’autre on développe la générosité.
En appréciant l’opportunité d’être avec l’autre on ressent de la gratitude.
En n’essayant pas de préparer ce qu’on va dire pendant que l’autre parle on développe l’altruisme.
En réalisant qu’on ne saisira jamais la totalité de l’autre devant soi, on apprécie le mystère.

Tiré du livre The Shambhala principle, de Sakyong Mipham.